Un nouveau musée d’art contemporain s’est ouvert le 23 décembre dernier dans une ancienne prison de la ville de Tanger. Placé sous la tutelle de la Fondation nationale des musées du Maroc, le musée a été inauguré à l’occasion du 10e anniversaire de celle-ci.

Les œuvres sont exposées dans l’ancien édifice de la prison de la Kasbah. Prison civile jusqu’aux années 1970, le bâtiment avait été édifié sous le règne du sultan Moulay Ismaïl (1645-1727). 13 millions de dirhams (1,2 million d’euros) ont été nécessaires pour restaurer le bâtiment et concevoir la scénographie du musée.

L’exposition inaugurale intitulée « L’école du Nord » rend hommage aux artistes des écoles de Tétouan et de Tanger. Elle propose une relecture des œuvres de Mohamed Serghini, Mohamed Ataallah, Saad Ben Cheffaj et bien d’autres artistes, issues de la collection de la Fondation et de prêts privés. 

 « Je suis heureux qu’un lieu qui incarnait le désespoir, une prison, devienne aujourd’hui un lieu d’espoir. Et un endroit qui participe à informer ce qu’est l’école du Nord. Cette école qui a beaucoup apporté au Maroc », explique Mehdi Qotbi, le président de la Fondation nationale des musées.

L’ouverture du musée d’art contemporain constitue une étape dans le grand projet de valorisation de la médina de Tanger sur lequel l’administration de Tanger et le ministère de la Culture du Maroc travaillent. La création d’un autre musée, mitoyen au musée de la Kasbah – le musée ethnologique et archéologique de Tanger – est en projet. 
 

Source Google News – Cliquez pour lire l’article original

À Tanger, une ancienne prison devient un musée d’art contemporain – LeJournaldesArts.fr
Étiqueté avec :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *