Photographe talentueux, reporter assidu et fréquemment publié, notamment dans le magazine VU, Gaston Paris (1905-1964) demeure encore méconnu. Le Centre Pompidou consacre une exposition à ce technicien virtuose et observateur ingénieux influencé par le surréalisme et le « fantastique social » de son époque. L’événement se veut aussi une réflexion sur les différents supports de la photographie, entre tirages d’époque, planches thématiques, reproductions de magazines et projection d’une centaine de négatifs numérisés. Plus d’infos
Le Studio de la Maison européenne de la photo (MEP) accueille fin janvier la jeune photographe congolaise Pamela Tulizo. L’artiste, qui a grandi à Goma, dans une région déchirée par la guerre civile et connue pour le fléau des violences sexuelles perpétrées contre les femmes, présente dans cette exposition des œuvres qui questionnent le regard posé sur les femmes de son pays. Elle met en exergue la double identité des femmes congolaises, entre la représentation victimaire et dévalorisante que véhicule la presse, et une image porteuse d’espoir. Plus d’infos
La Halle Saint-Pierre et la revue HEY ! modern Art & Pop Culture s’associent à nouveau pour poursuivre leur exploration de la scène artistique alternative. Par l’exclamation HEY ! Le Dessin, l’exposition manifeste d’emblée son intention : convoquer la surprise, la curiosité, l’émerveillement, le rejet, l’attraction, l’émotion, l’angoisse. Elle offre une large visibilité à des arts porteurs d’une esthétique contemporaine dans laquelle l’énergie créatrice de la contre-culture est une force double, de proposition et de contestation. Plus d’infos
Artiste virtuose, prolifique et inclassable, Louis-Léopold Boilly (1761-1845) fut le témoin brillant d’une scène parisienne en pleine mutation. Cette exposition au musée Cognac-Jay rend hommage à ce peintre qui, pendant près de 60 ans, se fit le chroniqueur du Paris de son temps, de la modernité de la ville, son effervescence, ses spectacles, sa joie de vivre. Par la récurrence d’autocitations et d’autoportraits, Boilly est omniprésent dans l’ensemble de son œuvre, initiant un rapport complice avec le spectateur. Plus d’infos
Cette nouvelle exposition immersive à l’Atelier des Lumières révèle la tourmente intime de Cézanne, la force de ses constructions, son rapport à la lumière et aux couleurs et son lien avec la nature, qui reste sa référence obsessionnelle. Vous y serez immergé·e sous les frondaisons des arbres et forêts, des parcs et jardins où se reposent les baigneuses… « Cézanne, lumières de Provence » propose un voyage au cœur des œuvres majeures de l’artiste, suivant le fil rouge de la nature vers la Provence et la montagne Sainte-Victoire. Plus d’infos
À travers de nombreux supports, cette exposition au musée du Luxembourg met en avant le rôle primordial des femmes dans le développement des grands mouvements artistiques de la modernité. Au cours des éphémères « Années Folles », ces pionnières furent les premières à pouvoir être reconnues comme des artistes, à posséder un atelier, représenter des corps nus… Leur vie et leur corps, dont elles sont les premières à revendiquer l’entière propriété, sont les outils de leur travail, qu’elles réinventent dans tous les matériaux. Plus d’infos
Soucieux de la place du beau dans la vie quotidienne, les artistes impressionnistes se sont aventurés sur des supports variés dont ils ont exploré les possibilités. Cette exposition au musée de l’Orangerie invite pour la première fois à explorer une autre histoire de l’impressionnisme avec des œuvres de Cézanne, Degas, Manet, Monet, Morisot, Pissarro, Renoir… Elle montre comment à travers éventails, céramiques ou dessins, les impressionnistes ont tracé un chemin nouveau, avec la conviction que, pour citer Renoir, l’art est fait avant tout pour « égayer les murs ». Plus d’infos
Suite à la disparition d’Alber Elbaz, AZ Factory, la griffe qu’il avait fondée, a conçu et organisé le 5 octobre 2021 un défilé en son honneur, réunissant 46 designers. Toutes et tous ont été invité·e·s à créer une silhouette inspirée par le personnage ou son œuvre. Le Palais Galliera rend hommage à Alber Elbaz avec cette exposition qui reconstitue le défilé et propose au visiteur de s’immerger dans cet univers éphémère en reproduisant l’ordre de passage, les effets, la musique et les lumières qui ont fait de cette soirée un événement historique. Plus d’infos
Le Petit Palais poursuit son exploration des artistes nordiques avec cette exposition dédiée à Albert Edelfelt, l’un des pionniers de la peinture finlandaise. Si son style mêlant impressionnisme et réalisme lui permet d’être remarqué lors de son installation à Paris, il continue de se rendre tous les étés en Finlande où l’amour de son pays et de ses paysages s’exprime à travers de grandes compositions sensibles. Cette première rétrospective parisienne devrait marquer le retour en grâce en France d’un maître très populaire dans les pays nordiques. Plus d’infos
Le musée Jacquemart-André met à l’honneur l’œuvre du peintre finlandais Akseli Gallen-Kallela (1865-1931), et investit avec cette exposition un aspect dominant de son œuvre : le thème de la nature et du paysage finlandais. Gallen-Kallela a su représenter la Finlande avec un lyrisme incomparable : tournant le dos à la modernité urbaine, il a ancré son œuvre dans une nature sauvage d’une beauté majestueuse. Symphoniques, ses paysages vibrent de toute la puissance des éléments naturels comme habités de forces ancestrales, mythologiques et sacrées. Plus d’infos
Dix expos à ne pas manquer début 2022 – Ville de Paris – Ville de Paris
Étiqueté avec :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *