La brutale réapparition de la peste à Marseille en 1720 permet de rappeler que cette maladie a souvent frappé le Midi de la France. La plus ancienne est dite peste de Justinien, qui a sévi de 541 à 750. Venant d’Asie, la célèbre Peste noire frappe l’Europe de 1346 à 1353. En fait, elle reste à l’état larvaire jusqu’au début du XIXe siècle avec des poussées tous les dix ans environ. Ce n’est qu’en 1894 qu’Alexandre Yersin découvre à Hong Kong le bacille de la peste. D’où les nombreux lazarets, aux Catalans, à Arenc ou sur l’île de Pomègues, actifs jusqu’en 1850, pour garder en quarantaine les voyageurs hors de la ville.

Le lazaret de Pomègues (XVIIIe siècle) d’un artiste anonyme, présenté dans l’exposition « Marseille en temps de peste, 1720-1722 » au musée d’Histoire de Marseille, 2021 (©Guy Boyer). Source Google News – Cliquez pour lire l’article original

La peste à Marseille : une exposition retrace l’histoire de la dernière grande épidémie en France – Connaissance des Arts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *