Au printemps prochain, le Palais de la Bourse à Marseille recevra une exposition événement coproduite par le Grand Palais Immersif. « La Joconde, exposition immersive » offrira aux aficionados de Léonard de Vinci une expérience sensorielle autour du chef-d’œuvre du maître de la Renaissance.

En 2022, la Joconde prend ses quartiers dans le Sud de la France. Enfin, presque. Du 10 mars au 21 août 2022, le Palais de la Bourse à Marseille accueille « La Joconde, exposition immersive ». Coproduite par le Grand Palais Immersif (filiale de la RMN-Grand Palais), l’exposition numérique inédite promet d’ores et déjà une (re)découverte du chef-d’œuvre de Léonard de Vinci (1452-1519) à travers des récits et expériences sensorielles. Avec pour ambition « d’articuler innovation esthétique, narrative et technologique », précise le communiqué de presse, l’événement souhaite renouveler l’expérience des visiteurs et le rapport de chacun au tableau emblématique.


L’exposition immersive de trop ?

Six projections monumentales, dispositifs interactives, « modules ludiques, séduisants et intuitifs où l’innovation technologique se met au service de l’éducation et de la découverte »… Le Grand Palais Immersif ne recule devant rien pour appâter les amateurs d’expositions immersives. Sur le papier, une déambulation dans un lieu inspiré des œuvres de Léonard de Vinci donne envie, toutefois dans la réalisation, cette promesse sera-elle convaincante ? Chaque projection abordera un aspect spécifique de l’œuvre (son histoire, sa réception, sa technique et sa place dans l’œuvre de Léonard de Vinci). Malgré la présence de Vincent Delieuvin (conservateur en chef de la peinture italienne du XVIe siècle au musée du Louvre et co-commissaire de la rétrospective « Léonard de Vinci ») dans le conseil scientifique, après tous ce qui a été produit sur et autour de la Joconde, les visiteurs vont-ils réellement apprendre de nouveaux éléments sur cette icône de la peinture et sa légende ?

Léonard de Vinci, La Joconde, 1503-1506, huile sur toile, 77 x 53 cm, Louvre, Paris

Léonard de Vinci, La Joconde, 1503-1506, huile sur toile, 77 x 53 cm, Louvre, Paris

Les dispositifs interactifs du Palais de la Bourse permettront au public d’observer au plus près le grain et les moindres détails des toiles du maître de la Renaissance, mais, si certaines peintures murales ou décoratives peuvent être impressionnantes ou se prêter au jeu des projections numériques, à l’instar des chefs-d’œuvre dorés de Gustav Klimt ou des fresques de Michel-Ange, les portraits de Léonard de Vinci se prêtent-ils vraiment à ce genre de présentation numérique ? De même, cet univers numérique réussira-t-il à retranscrire la sensibilité et l’émotion des œuvres du peintre ? Aussi, sachant que le château du Clos Lucé a ouvert cet été de nouvelles galeries proposant une expérience immersive sur le processus créatif de l’artiste, était-il nécessaire de proposer une exposition supplémentaire sur le sujet ?

Quoi qu’il en soit, la billetterie de « La Joconde, exposition immersive » ouvrira le 8 décembre prochain. Nul doute qu’un nouvel événement dédié à l’œuvre de Léonard de Vinci devrait attirer le public, en témoigne le succès de la rétrospective événement du musée du Louvre qui a réuni plus de 1,1 million de visiteurs.

Source Google News – Cliquez pour lire l’article original

Exposition immersive à Marseille : la Joconde cède à la tentation du numérique – Connaissance des Arts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *