Le Groupe d’échanges et culture (GEC) organise la résistance face à cette vente de tableaux d’art contemporain. Plusieurs membres du collectif ont écrit une lettre à la municipalité mais également à la Direction régionale des affaires culturelles pour s’opposer au souhait de la Ville de Saint-Priest de céder plusieurs œuvres, notamment une huile sur toile du peintre allemand Gerhard Richter estimée entre 2,5 et 3 millions d’euros par un expert.

On ne vend pas une œuvre comme on vend un vélo. On ne veut pas que ces œuvres soient vendues et partent à l’étranger. Cette collection, propriété de la Ville, donc des citoyens, devrait être mise en valeur dans un lieu public, et visible par tous, accompagnée d’actions“, explique Marie-Paule Cerino, la présidente du GEC, dans les colonnes du Progrès.

Le Groupe d’échanges et culture pourrait organiser d’autres actions dans les prochaines semaines afin de s’opposer à cette vente.

Source Google News – Cliquez pour lire l’article original

Près de Lyon : ils s’opposent à la vente des onéreux tableaux d’art contemporain de la municipalité – Lyon Mag
Étiqueté avec :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *