2021-11-15T07:36:54.976+01:00

L’exposition, qui vient de Suède, permet d’abolir certains préjugés culinaires. “Ce sont des bébés souris plongés et brassés dans du vin de riz”, explique une visiteuse face à l’un des stands, expliquant qu’elle ne pourrait “pas du tout goûter” la boisson. Plus loin, sous cloche, notre journaliste désigne une autre spécialité à boire : du vin de riz avec du miel et un serpent.

Car l’exposition aborde la question de la cruauté animale de façon détournée. “Le but n’est pas de prendre parti, d’être moralisateur. Le fait, simplement, de montrer comment les plats sont élaborés, qu’il y a une souffrance dans l’élaboration, suffit à dissuader beaucoup de gens de le consommer”, détaille Valentin Gibaud, du Disguting Foot Museum.

La visite se termine finalement au bar pour déguster des produits comme des criquets séchés. 

Bordeaux : une exposition pour déguster des plats dégoutants – LCI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *