« Apporter le pouvoir aux citoyens ». C’est l’objectif de Fusion Expo la nouvelle exposition qui vient d’ouvrir ses portes aux Docks Villages. Le site de Cadarache, plus grand centre d’étude européen sur les énergies bas carbone à Saint-Paul-Lez-Durance, abrite ITER, projet international sur la fusion nucléaire.

Situé à 65 kilomètres de Marseille, le principe et les enjeux de ce projet titanesque restent pourtant flous et difficilement compréhensibles pour une majorité de personnes. Pour contribuer à la pédagogie du projet, le consortium EUROfusion a imaginé la Fusion Expo, une exposition immersive sur la fusion nucléaire, qui sillonnera les villes européennes. Première étape : Marseille, où l’exposition prend place en plein cœur des Docks Village, jusqu’au 19 décembre, en collaboration avec le CEA Cadarache et ITER et les financements de la Commission Européenne.

EUROFusion : harmoniser la recherche sur la fusion en Europe

Le consortium EUROFusion a vu le jour en 2014 pour acter la collaboration des pays européens dans la recherche sur la fusion nucléaire. Composé de 30 organisations de recherche et 150 entités comprenant des universités et entreprises issues de 25 pays européens. Le consortium comprend notamment parmi ses membre l’Institut de recherche sur la fusion nucléaire (IRFM), sur le CEA Cadarache.

Fusion Expo : mieux appréhender la question du nucléaire par le jeu

Dans un premier temps, les visiteurs pénètrent dans un cabinet de curiosités avec plusieurs objets en lien avec l’histoire de la fusion nucléaire, qu’ils peuvent scanner grâce à un QR code et une application pour découvrir leur signification. C’est dans un second temps que leurs pas les mèneront dans la salle d’exposition.

Une partie de l’exposition est consacrée aux oeuvres d’artistes inspirés par la fusion (crédit : JRG / Gomet’)

Plusieurs thématiques abordées au détour des différentes salles : une première partie consacrée aux artistes inspirés par la fusion nucléaire, une seconde pour expliquer le phénomène de la fusion grâce à des maquettes interactives et ludiques ; et enfin une troisième partie consacrée à l’histoire de la recherche sur la fusion nucléaire à travers l’Europe, par le biais d’images et vidéos d’archives. Une véritable aventure scientifique et ludique, qui vise à rendre plus accessible les avancées de la recherche. L’exposition ne s’arrête pas aux portes des Docks de la Joliette : en effet, une fois l’exposition terminée, le visiteur peut repartir avec son savoir dans la poche grâce à l’application qui lui permet de conserver toutes les informations et vidéos scannées.

Une dernière partie vient d’être ajoutée à l’exposition : celle d’un scénario à choix multiples effectués par le visiteur, qui influent sur le déroulement de son parcours. « L’idée est de montrer ce que serait le monde avec ou sans la fusion», explique Mohamed Belhorma, commissaire de l’exposition et membre d’EUROFusion, interrogé par Gomet’. Au programme, trois missions, avec 29 issues possibles. La partie se clôture avec un débat axé sur les questions sociétales et économiques que peut poser l’énergie issue de la fusion nucléaire.

L’exposition tombe à pic pour comprendre facilement le projet Iter, qui doit révolutionner la production d’énergie grâce à la fusion, et sur lequel les chercheurs du monde entier continuent d’avancer malgré la pandémie : en effet, la construction du Tokamak, l’énorme machine vouée à contenir le plasma, a débuté l’année dernière et doit produire une première fusion d’ici 2025. Une nouvelle étape a été franchie courant septembre, avec l’arrivée de l’aimant le plus puissant au monde sur le site, dont le rôle sera de comprimer les atomes d’hydrogène au sein du Tokamak pour permettre leur fusion.

Informations pratiques et liens utiles :

> Docks Village (avant la place des palmiers), 10 place de la Joliette, 13002 Marseille. Ouvert tous les jours, entrée gratuite.

> Le site d’EUROFusion
> [Energie] L’assemblage du Tokamak d’Iter a commencé sur le site de Cadarache
> Le projet ITER dans les archives de Gomet’

Une exposition aux Docks village pour tout comprendre à la fusion nucléaire – Gomet’

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *