Le Mucem a dévoilé sa programmation culturelle pour 2022. Petit aperçu des expositions à ne pas manquer.

Abd el-Kader, du 6 avril au 22 août 2022, au Mucem

Émir de la résistance, saint combattant, fondateur de l’État algérien… L’exposition proposée par le Mucem en 2022 entend remettre en lumière la figure d’Abd el-Kader dans toute sa richesse et son importance historique et intellectuelle.

À l’aide des recherches les plus récentes, de sources nouvelles et de collections inédites, l’exposition déroulera le fil chronologique de sa vie et explorera certains aspects saillants de sa personnalité et de son action en le replaçant dans son contexte historique et géographique méditerranéen, entre Orient et Occident.

L’exposition réunira près de 250 œuvres et documents issus de collections publiques et privées françaises et méditerranéennes.

, Les expositions à ne pas manquer au Mucem en 2022, Made in Marseille

Gustave le Gray, Abd el-Kader à Amboise, 1852 © Bnf

Pharaons Superstars, du 22 juin au 17 octobre 2022, au Mucem

Khéops, Néfertiti, Toutânkhamon, Ramsès et Cléopâtre sont des noms qui nous sont familiers. Mais qui se souvient aujourd’hui de Téti, des Sésostris ou de Nectanébo ? L’exposition « Pharaons Superstars » raconte comment quelques rois et reines de l’Égypte ancienne sont devenus, de nos jours, des icônes internationales, tandis que d’autres, qui ont connu leur heure de gloire dans l’Antiquité, sont presque tombés dans l’oubli.

Des hiéroglyphes égyptiens à la musique pop en passant par les enluminures médiévales et la peinture classique, l’originalité de cette exposition est de réunir une grande variété d’œuvres d’art, de documents historiques et d’objets de consommation contemporains.

Tous témoignent de la popularité des pharaons, de leur nom ou de leur image, et en disent souvent davantage sur nos sociétés contemporaines, notre imaginaire et nos aspirations.

, Les expositions à ne pas manquer au Mucem en 2022, Made in Marseille

Statuette de dévotion à la reine divinisée Ahmès Néfertary © Musée du Louvre

L’Atlas en mouvement, du 8 juillet au 9 octobre 2022, au bâtiment Georges Henri Rivière, fort Saint-Jean

« L’Atlas en mouvement » revisite les travaux réalisés par Mathieu Pernot depuis plus d’une dizaine d’années avec les migrants et propose une nouvelle perspective dans la représentation des personnes déplacées.

Sous la forme d’un atlas, plusieurs thématiques sont abordées grâce aux multiples contributions d’individus, migrants et réfugiés, rencontrés par le photographe.

L’astronomie, la cartographie, l’histoire de l’écriture, la botanique, l’anatomie et l’habitat sont convoqués comme un savoir commun à l’ensemble de l’humanité tout comme l’expérience singulière de personnes ayant dû fuir leur pays d’origine. Photographies, vidéos, supports manuscrits, cartes et objets trouvés, l’exposition inverse le point de vue sur la question des migrants.

, Les expositions à ne pas manquer au Mucem en 2022, Made in Marseille

Lesbos, 2020 © Mathieu Pernot

Ghada Amer, du 2 décembre 2022 au 16 avril 2023 au bâtiment Georges Henri Rivière, fort Saint-Jean, Frac et Centre de la Vieille-Charité

L’exposition Ghada Amer est la première rétrospective de l’artiste en France. Née au Caire en 1963, Ghada Amer emménage à Nice en 1974 avec ses parents. Quelques dix ans plus tard, elle s’y forme à la Villa Arson, avant de rejoindre l’Institut des hautes études en arts plastiques à Paris.

Révoltée par la difficulté de s’affirmer comme peintre dans les années 1980, et a fortiori comme femme peintre, Ghada Amer élabore une œuvre de toiles et d’installations brodées ainsi que de sculptures et de jardins, à travers lesquels la peinture s’affirme progressivement.

En 1999, elle est invitée par Harald Szeemann à exposer à la Biennale de Venise, où elle reçoit le prix Unesco. Depuis 1996, elle vit et travaille à New York. Dans trois lieux marseillais, la rétrospective réunit les différents modes d’expression plastique de l’artiste franco-égyptienne, depuis ses débuts jusqu’à ses créations les plus récentes.

, Les expositions à ne pas manquer au Mucem en 2022, Made in Marseille

© Ghada Amer, photo de Lekpkowski Studios Berlin

Les jeunes font leur musée, du 29 avril à début novembre 2022, au Centre de conservation et de ressources

Il s’agit de la troisième édition des « Jeunes font leur musée » dont le principe est de donner carte blanche à de jeunes élèves en les plaçant en position de commissaires d’exposition. De l’élaboration du parcours au choix des objets en passant par l’écriture des cartels et des outils de médiation, les jeunes découvrent et expérimentent tous les enjeux liés à l’organisation d’une exposition.

Ils s’appuient sur les rencontres avec les équipes du Mucem et le scénographe pour les accompagner dans toutes les étapes. En puisant dans les collections du Mucem, ils livrent une relecture des fonds du musée avec leur regard et leur mot d’adolescents.

Cette année, le Mucem réitère ce dispositif avec une classe de seconde du lycée Denis Diderot (13013). La thématique choisie de l’exposition est en cours de discussion avec les équipes pédagogiques et les élèves depuis la rentrée scolaire de septembre 2021.

, Les expositions à ne pas manquer au Mucem en 2022, Made in Marseille

Recherches dans les collections au Centre de conservation et de ressources, 2019
© Mucem – Julie Cohen

Source Google News – Cliquez pour lire l’article original

Les expositions à ne pas manquer au Mucem en 2022 – Made in Marseille

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *