Les organisateurs Jean-Marc Bassand et Raphaël Charpentié ont ouvert la nouvelle foire d’art contemporain de Bourgogne-Franche-Comté ce jeudi 7 octobre à Dijon. La galeriste suisse Barbara Polla est la marraine de cette première édition.

En entrant dans l’Espace Poincaré de Dijon Congrexpo (à l’angle du boulevard de Champagne et de la rue Léon-Mauris), les visiteurs découvrent tout d’abord la partie monumentale d’Art Fair Dijon avec l’allée «perspectives» et ses cloisons de quatre mètres de haut.

Là, à quelques heures du vernissage, ce jeudi 7 octobre 2021, Jean-Marc Bassand, gérant de Millenium Events & Communication qui organise la foire, et Raphaël Charpentié, directeur artistique, s’activent auprès des galeristes.

Des «signatures sérieuses» afin de rassurer pour la première édition

«Dijon, il y a une évidence, c’est le Consortium», indique le directeur artistique concernant la localisation de la foire. Sans oublier la facilité d’accès depuis Paris, l’Allemagne ou la Suisse par exemple. Une visite du centre d’art contemporain dijonnais est d’ailleurs prévue pour les galeristes.

Les fonds régionaux d’art contemporain de Bourgogne et de Franche-Comté sont présents dans une black box au travers d’une sélection de vidéos présentant des œuvres de leurs collections.

Raphaël Charpentié confie qu’un des premiers défis d’Art Fair Dijon a été de «rassurer» les galeristes que la qualité des œuvres exposées, notamment pour éviter «les œuvres dont le potentiel ornemental est plus important la charge artistique». D’où la recherche de «signatures sérieuses» pour faciliter ensuite les rencontres comme Barbara Polla, marraine de la première édition.

«Génial de créer une nouvelle foire à Dijon»

«C’est une fierté», s’enthousiasme Barbara Polla pour la galerie Analix Forever. Galeriste à Genève (Suisse) et travaillant également à Paris, Barbara Polla entretient localement des contacts académiques avec l’Institut Supérieur des Beaux-arts de Besançon, l’École Nationale Supérieure d’Art et de Design de Dijon et le centre d’art contemporain Le Consortium.

«Quelque chose qui se créée en ce moment, c’est tellement rare parce qu’il y a beaucoup de crainte dans tous les domaines», déplore Barbara Polla, «donc j’ai trouvé génial de créer une nouvelle foire à Dijon».

Si, bien sûr, «la beauté des œuvres» a été le critère de sélection pour Art Fair Dijon, Barbara Polla a tenu compte de «prix abordables», répondant en cela à une demande du directeur artistique Raphaël Charpentié. Plusieurs pièces sont proposées entre 300 et 800 euros.

Le photographe franco-slovène Klavdij Sluban est exposé sur le stand. Le Canadien Konrad Baker sculpte et peint le bois ; il a ainsi réalisé deux pots de moutarde de Dijon pour la nouvelle foire. La peintre chinoise Li Fang propose des œuvres lumineuses sur le thème de l’eau.

La galerie a trente ans et accompagne cet anniversaire par la publication d’un livre «L’art est une fête» revenant sur la vie avec les artistes.

Hommage à la Bourgogne depuis la Flandre

« Il y a un mouvement de fond en Belgique de montrer de front art contemporain, antiquités et histoire naturelle », signale Raphaël Charpentié . Effectivement, un étonnant ermite en bois sculpté du XIVème siècle, Saint-Onofrio, trône sur le stand de la galerie Waldburger Wouters (Bruxelles et Bâle). Un petit vitrail du XVIème siècle représentant Marie-Madeleine est posé sur le bureau du galeriste.

Tim Wouters apprécie de collaborer avec un antiquaire de Bruxelles (Belgique) afin de présenter des œuvres médiévales dialoguant avec des pièces contemporaines comme ici avec celles de l’Américaine Delphine Handley et de l’Autrichienne Katharina Schilling qui s’inspirent toutes les deux de l’imagerie médiévale pour réinterpréter d’anciens tableaux.

«Nous avions déjà fait cet exercice» explique le galeriste, «quand j’ai su que je participais à Art Fair Dijon, j’ai dit c’est l’occasion parfaite pour faire revivre cette exposition. Il y a d’autres pièces aussi. Je suis d’origine flamande, on est toujours ravi de venir en Bourgogne vu l’histoire que l’on a ensemble».

Jean-Christophe Tardivon

Carte blanche à des artistes de Bourgogne-Franche-Comté


Présentation de la première foire d’art contemporain de Bourgogne-Franche-Comté







































Source Google News – Cliquez pour lire l’article original

ART CONTEMPORAIN : Lancement d’Art Fair Dijon – infos-dijon.com
Étiqueté avec :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *